France – Travail temporaire, tendances à fin octobre 2019

France – Travail temporaire, tendances à fin octobre 2019
  • Tendances à fin octobre 2019
  • Effectifs intérimaires
  • Tendances sectorielles
  • Tendances régionales
  • Approche macro-économique
  • Marché du travail
  • Entreprises de travail temporaire

En résumé

À fin juillet 2019, les effectifs s'élevaient à 819 900 intérimaires, soit un niveau supérieur de 0,1% à celui d'avril dernier et supérieur de 45,6% aux effectifs d'octobre 2012 (dernier point bas). Sur les trois derniers mois, on dénombre deux mois de progression. À noter que juillet apparaît comme un mois plutôt favorable pour l'intérim. La baisse (1,0%) observée en juillet dernier est inférieure en amplitude à la moyenne des baisses observées sur les mois de juillet de la période 1995-2018.

France – Travail temporaire, tendances à fin octobre 2019

Les segments industriels sont diversement affectés. Depuis le rebond d'avril 2009, l'essentiel de l'augmentation des effectifs intérimaires constatée dans l'industrie (+74,9%, +135 917 intérimaires) a été absorbé par le segment des produits manufacturés (50,1% des intérimaires), celui des équipements électriques (9,7%) et celui du matériel de transport (23,6%), ces secteurs ayant été très pénalisés durant la phase de repli (mars 2008-2009). Dans le même temps, les effectifs absorbés par le secteur du BTP ont progressé plus modérément (+59,5%). La progression dans les services (+89,7%) est également en avance sur celle observée dans l'industrie. En termes de variation mensuelle des effectifs : dans l'industrie, les industries manufacturières (0,1%) résistent, à l'inverse les fabricants de matériel de transport (-4,2%) connaissent un repli ; le BTP se replie ; le secteur des services divers se détache au sein du tertiaire qui souffre plus que l'industrie.

Bernard MONSIGNY, Ingénieur-Conseil Etablissements de Santé