Royaume-Uni – Scénario 2021-2022 : des combats à gagner avant toute reprise durable

Royaume-Uni – Scénario 2021-2022
  • Perspectives économiques : pas de répit pour l'instant
  • Politique monétaire : ça se complique (encore plus)

En résumé

Après un rebond incomplet au troisième trimestre, le PIB devrait chuter à nouveau au quatrième trimestre, sous l'effet de la deuxième vague de Covid-19 et du confinement en Angleterre (et ailleurs en Europe), qui ont interrompu la reprise des activités de service orientées vers les consommateurs. Nous prévoyons une baisse de 2% du PIB au quatrième trimestre, ce qui porterait la contraction annuelle à un niveau historique de 11,1% pour 2020. Nous prévoyons une reprise positive, mais modérée, début 2021. Deux facteurs clairement identifiés pèseront sur la croissance : le risque persistant d'une résurgence de la pandémie, d'une part, et la fin de la période de transition (avec l'adaptation à la nouvelle relation qui entrera en vigueur le 1er janvier 2021 entre l'UE et le Royaume-Uni), d'autre part.

Royaume-Uni – Scénario 2021-2022

Nous nous attendons à ce que les exportations et l'activité soient fortement pénalisées au premier trimestre par l'entrée en vigueur de nouvelles barrières commerciales, lesquelles se traduiront par des contrôles et des retards aux frontières et une perturbation des chaînes d'approvisionnement, un facteur négatif de plus pour la confiance des entreprises et des ménages. Nous nous attendons à ce que la reprise ne reprenne de la vigueur qu'au second semestre 2021, grâce aux progrès anticipés sur le front de la vaccination et à la dissipation du choc initial provoqué par le Brexit. Toutefois, la fin de la pandémie, que l'on peut espérer d'ici un an environ, ne serait pas synonyme d'un retour à la normale d'avant la crise. Les capacités de production, le marché du travail, les bilans des entreprises et les finances publiques seront fortement dégradés.

Slavena NAZAROVA, Economiste - Royaume-Uni, Pays scandinaves et Irlande