France – Immobilier : évolutions récentes et perspectives 2020

France – Immobilier : évolutions récentes et perspectives 2020
  • Évolutions récentes
  • Analyse et perspectives

En résumé

Le marché immobilier a été très dynamique en 2019, notamment dans l'ancien, où le nombre de transactions a atteint de nouveaux records et dépassé le million. En 2020, le marché va rester soutenu, mais devrait se replier légèrement. Les taux de crédit vont rester très bas. Les conditions de crédit devraient toutefois être un peu resserrées. De plus, les prix vont continuer à remonter, ce qui conduirait à un effritement de la capacité d'achat. Les volumes seraient ainsi en repli de l'ordre de 6% et les prix en hausse de 3%.

France – Immobilier : évolutions récentes et perspectives 2020

Le Haut Conseil de Stabilité Financière a alerté en décembre 2019 sur la dégradation de certaines conditions d'octroi. La part des crédits avec taux d'effort supérieur à 35% s'est accrue, passant de 23,6% en 2015 à 28,4% en septembre 2019. De plus, 5% des nouveaux crédits dépassent vingt-cinq ans. Le HCSF a ainsi recommandé un taux d'effort à l'octroi de 33% du revenu net au maximum, une durée du crédit à vingt-cinq ans au maximum et la possibilité de s'écarter du strict respect de ces critères sur 15% maximum de la production. Ces recommandations pourraient, toutes choses égales par ailleurs, conduire à une baisse de la production d'environ 10%, le poids du compartiment à taux d'effort élevé devant être ramené d'environ 26%, actuellement à 15%. La baisse de la production devrait toutefois être plus modérée. L'effet de ces recommandations serait plutôt perceptible à partir du second semestre. De plus, une partie des emprunteurs à taux d'effort élevé pourraient mobiliser une part de leur épargne (assurance-vie, PEL...) pour accroître leur apport personnel et réduire leur taux d'effort.

Olivier ELUERE, Economiste