Monde – L'actualité de la semaine

Monde – L'actualité de la semaine
  • V, U, L ? Peu importe la forme de la croissance chinoise, la Fed veille
  • France : le chômage baisse nettement et les créations d'emploi restent dynamiques au T4
  • Zone euro : la croissance du PIB confirmée à 0,1% au T4 2019 et à 1,2% en 2019
  • Allemagne : une stagnation du PIB au T4 et un risque baissier supplémentaire au T1
  • Allemagne : un séisme politique et une prise de conscience de la vulnérabilité du principe de coalition gouvernementale
  • Pays-Bas : bonne fin d'année
  • Royaume-Uni : 2019 s'est terminée avec une forte chute de l'investissement
  • Turquie : les signaux de reprise se confirment
  • Roumanie : encore un gouvernement renversé
  • Brésil : une accommodation monétaire inédite
  • Algérie : année 2019, presque tous les indicateurs économiques sont mauvais
  • Liban : le nouveau gouvernement souhaite une restructuration de la dette publique dont les conséquences seront sans doute majeures
  • Tendances à suivre

En résumé

En France, le chômage baisse nettement et les créations d'emploi restent dynamiques au T4. En zone euro, la croissance du PIB est confirmée à 0,1% au T4 2019 et à 1,2% en 2019. Au Royaume-Uni, 2019 s'est terminée avec une forte chute de l'investissement. En Turquie, les signaux de reprise se confirment. Au Brésil, une accommodation monétaire inédite. En Algérie, presque tous les indicateurs économiques 2019 sont mauvais. Au Liban, le nouveau gouvernement souhaite une restructuration de la dette publique dont les conséquences seront sans doute majeures.

Monde – L'actualité de la semaine

Après une légère hausse au T3, le nombre de demandeurs d'emplois repart nettement à la baisse au T4 2019. Le taux de chômage passe à 7,9% en France métropolitaine en fin d'année 2019, contre 8,2% au T3 et 8,5% au T4 2018. En France entière, il est ramené à 8,1%, contre 8,8% il y a un an. Il atteint ainsi son niveau le plus faible depuis début 2009. Au total, on recense 85 000 chômeurs en moins au T4, un nombre mitigé par la hausse du nombre de personnes dans le halo du chômage, c'est-à-dire les personnes inactives (au sens du BIT), mais souhaitant un emploi. Le nombre de personnes dans ce halo progresse de 59 000 personnes au T4. Au total 4,0% des personnes en âge de travailler (quinze-soixante-quatre ans) se trouvent dans ce halo autour du chômage.

Pierre BENADJAOUD, Economiste