Espagne – Scénario 2019-2020 : le défi progressiste à l'épreuve du ralentissement

Espagne – Scénario 2019-2020 : le défi progressiste à l'épreuve du ralentissement
  • Synthèse : résilience économique ou renouveau politique ?
  • Focus : le défi progressiste  
  • Dernières évolutions conjoncturelles
  • La trame de notre scénario

En résumé

Plus d'une année s'est écoulée depuis la motion de censure de Pedro Sanchez. Cette longue période d'incertitude aura donné naissance au premier gouvernement de coalition de la démocratie espagnole qui sera confronté à de multiples enjeux : le ralentissement de la croissance, d'une part qui fait peser un risque sur l'emploi, mais également le défi catalan dont l'appui des députés est nécessaire pour un gouvernement sans majorité.

Espagne – Scénario 2019-2020 : le défi progressiste à l'épreuve du ralentissement

L'accord de coalition rendu public le 31 décembre résume dans les grandes lignes la feuille de route du nouveau gouvernement de coalition entre le PSOE et Podemos. L'accent a été mis sur la hausse des dépenses sociales (pensions, SMI , ébauche d'un revenu universel) mais aussi sur une modification de la très contestée réforme du travail de Mariano Rajoy. Malgré certains gages donnés par Pedro Sanchez, ces mesures pourraient affecter négativement la confiance des entreprises d'ores et déjà altérée par le ralentissement manufacturier. En effet, les hausses annoncées de l'impôt sur les sociétés et du coût du travail inhérent à l'augmentation du SMI pourraient avoir un effet délétère sur la compétitivité espagnole et l'investissement. Enfin, face à l'augmentation des dépenses sociales, on peut s'interroger sur une possible dégradation des finances publiques qui risquerait d'entraîner une hausse du déficit public, aujourd'hui égal à 2%.

Sofia TOZY, Economiste