Royaume-Uni – Conjoncture : quand le PIB fait de son mieux mais toujours pas assez

Royaume-Uni – Conjoncture : quand le PIB fait de son mieux mais toujours pas assez
  • Le PIB britannique a rebondi de 15,5% au troisième trimestre
  • Panorama conjoncturel

En résumé

Avec le relâchement des mesures de distanciation sociale au cours de l'été, le PIB britannique a rebondi de 15,5% au troisième trimestre, soit son plus fort taux de croissance trimestriel depuis le début de la série en 1955. Ce rebond vient après deux trimestres consécutifs de chute record de l'activité (-2,5% au premier trimestre et -19,8% au deuxième trimestre). Toutefois, en rythme mensuel, la reprise a décéléré de manière prononcée depuis le mois de juin, si bien qu'en septembre on observe un quasi arrêt dans le secteur manufacturier.

Royaume-Uni – Conjoncture : quand le PIB fait de son mieux mais toujours pas assez

En raison de la mise en place d'un nouveau confinement de la population au Royaume-Uni (jusqu'au 2 décembre au moins) et dans les autres grands pays européens, le PIB devrait se contracter au quatrième trimestre. Cependant, la contraction devrait être nettement plus faible qu'au deuxième trimestre car le confinement est moins strict qu'au printemps. Les écoles restent ouvertes. L'activité dans l'industrie et la construction continue. Même si les commerces non-essentiels sont fermés, beaucoup d'entreprises se sont adaptées (livraison à domicile, click-and-collect). Par conséquent sur le mois de novembre, nous anticipons une chute du PIB de près de la moitié de celle d'avril, soit -9,7% en variation mensuelle.

Slavena NAZAROVA, Economiste - Royaume-Uni, Pays scandinaves et Irlande