Secteur bancaire – Les monnaies digitales de banque centrale : opportunité ou menace pour les banques ?

Secteur bancaire – Les monnaies digitales de banque centrale : opportunité ou menace pour les banques ?
  • La MDBC : un concept multiforme
  • La MDBC « de gros » : une innovation technologique pour faciliter les transactions interbancaires
  • La MDBC « de détail » : une menace pour les modèles bancaires traditionnels

En résumé

De nombreuses banques centrales ont engagé des réflexions sur l'émission d'une monnaie digitale, qui compléterait l'offre de monnaie sous forme d'espèces et de réserves. Réservé aux intermédiaires financiers, cet objet pourrait permettre de rendre les transactions interbancaires plus efficientes. Si l'accès à cette monnaie digitale est élargi aux particuliers et aux entreprises, il pourrait au contraire affecter la rentabilité et la solvabilité des banques.

Secteur bancaire – Les monnaies digitales de banque centrale : opportunité ou menace pour les banques ?

La plupart des banques centrales sont engagées dans des réflexions sur l'émission d'une monnaie digitale, qui viendrait compléter l'offre de monnaie sous forme d'espèces (pièces et billets) et de réserves. La monnaie digitale de banque centrale peut être réservée aux transactions entre intermédiaires financiers (monnaie digitale « de gros ») ; elle constitue alors une opportunité pour réduire les coûts associés à ces transactions, aujourd'hui supportés par le système bancaire. Elle peut également être mise à disposition du public au sens large (monnaie digitale « de détail ») et constituer un nouvel instrument de paiement et de thésaurisation. Elle risque alors de se substituer aux dépôts détenus dans les banques traditionnelles, ce qui peut affecter la rentabilité des banques, la qualité de leurs actifs et la gestion de leur liquidité.

Lionel Potier, Economiste