Zone euro – Conjoncture, Flash PIB : première estimation au T3 2020

Zone euro – Conjoncture, Flash PIB : première estimation au T3 2020
  • Croissance du T3 plus vigoureuse qu'anticipé
  • Zone euro : panorama conjoncturel mensuel

En résumé

Le fort rebond anticipé de l'activité durant les mois estivaux est confirmé avec une première estimation officielle de la croissance de l'activité dans la zone euro atteignant +12,7% au troisième trimestre (après -11,8% au deuxième). Cette croissance a été plus vigoureuse qu'anticipé (notre prévision de septembre étant de 10% pour la zone euro) dans la plupart des grandes économies de la zone (+18,2% en France, +8,2% en Allemagne, +16,1% en Italie et +16,7% en Espagne) et ramène le PIB à -4,3% par rapport à son niveau du T3 2019.

Zone euro – Conjoncture, Flash PIB : première estimation au T3 2020

Bien que les signes d'une nouvelle diffusion de la pandémie fussent déjà visibles à l'époque du chiffrage de notre scénario en septembre, nous faisions l'hypothèse, alors plausible et consensuelle, d'une diffusion contenue du virus. Ce qui se traduisait par une modération de la croissance qui restait néanmoins positive au quatrième trimestre 2020 (+1,2%). Entretemps, la seconde vague s'est annoncée plus virulente. L'expérience des différents pays suggère que les mesures de confinement peuvent être ciblées et affinées de manière à modifier la trajectoire des contaminations, tout en minimisant les perturbations de l'activité économique. Dans tous les pays, les mesures s'étendent à la fin novembre avec un réexamen prévu au milieu du mois, mais la probabilité qu'elles soient reconduites est élevée, s'il faut réduire massivement les contagions. Le ralentissement est néanmoins inévitable. Déjà en amont de ces nouvelles mesures, les premières données d'enquête pour le quatrième trimestre montrent des perspectives qui s'assombrissent. Notre indicateur avancé, qui prend en compte les enquêtes d'octobre, anticipe une croissance de seulement 0,2% au quatrième trimestre en zone euro, bien en deçà de notre prévision de 1,2% de septembre. Dans les prochains jours, nous allons réviser nos prévisions du PIB de la zone euro pour le quatrième trimestre vraisemblablement en dessous de zéro.

Paola MONPERRUS-VERONI, Economiste