France – Sociétés non financières : hausse de l'endettement et risques de défaillances

France – Sociétés non financières : hausse de l'endettement et risques de défaillances
  • Forte progression de l'endettement des entreprises françaises
  • Vers une augmentation des défaillances ?

En résumé

Si l'endettement des entreprises a augmenté sur les dernières années, leur santé financière ne s'est pas pour autant dégradée. Le recours à la dette s'est accompagné d'une augmentation des fonds propres et d'un renforcement de la trésorerie des sociétés non financières, en particulier pour les grandes entreprises.

France – Sociétés non financières : hausse de l'endettement et risques de défaillances

Depuis le mois de mars, les flux de crédit de trésorerie aux entreprises ont très nettement progressé. Cette hausse est notamment due au recours massif aux PGE qui, avec l'ensemble des mesures de soutien, ont permis aux entreprises de faire face à leurs besoins de trésorerie, malgré une chute importante de leur chiffre d'affaires. Si les mesures prises depuis mars ont soulagé la trésorerie des entreprises et ont permis de réduire le risque de liquidité et d'éviter une première vague de défaillance, la question de la solvabilité ou de la soutenabilité de la dette viendra se poser dans un second temps pour un certain nombre d'entreprises. En effet, après avoir puisé dans la trésorerie accumulée, la dette continuera à peser sur le bilan des entreprises et à réduire leur capacité d'investissement pourtant primordiale pour la reprise de la croissance économique en France. Alors que la suspension des délais pour se déclarer en cessation de paiement a été levée fin août, nous pourrions assister à une reprise assez nette des défaillances d'entreprises au quatrième trimestre et en début d'année 2021, notamment dans les secteurs les plus fragilisés par la crise comme le commerce, l'hébergement-restauration et la construction.

Pierre BENADJAOUD, Economiste