Royaume-Uni – Scénario 2020-2021 : un hiver long et difficile

Royaume-Uni – Scénario 2020-2021
  • Résumé de notre scénario
  • La crise de la Covid-19 et les dernières évolutions conjoncturelles
  • La trame de notre scénario
  • Focus Brexit : dernière ligne droite

En résumé

Après le rebond mécanique post-confinement, le taux de croissance a ralenti au cours de l’été. Un ralentissement plus rapide et plus précoce que prévu et qui devrait accélérer au cours du dernier trimestre de l’année et, sous l’effet du Brexit, début 2021. La croissance post-confinement a, en effet, bénéficié d'une brève éclaircie sous la conjonction de facteurs favorables qui progressivement se dissipent. Côté Brexit, nous continuons d’anticiper un accord de libre-échange basique qui éviterait la mise en place de droits de douane, mais des barrières aux échanges (contrôles douaniers) devraient voir le jour post-Brexit et perturber le commerce début 2021.     

Royaume-Uni – Scénario 2020-2021

Les entreprises doivent être prêtes pour les contrôles sur la frontière. Après être officiellement sorti de l’UE le 31 janvier dernier et devenu un pays tiers, le Royaume-Uni sortira du marché unique et de l’union douanière (Brexit "dur") le 31 décembre à minuit (heure de Bruxelles). Ce sera soit avec un accord de libre-échange (ALE) partiel, soit sans accord ("No-deal") sous les termes de l’OMC. L'un et l'autre impliquent des barrières importantes au commerce entre le Royaume-Uni et l'UE. Ce Brexit "dur" découle à la fois du manque de temps pour négocier un partenariat ambitieux et du manque d’ambition de la part des Britanniques. Qu’il y ait un accord ou pas, des barrières à la libre circulation des biens, des services, des capitaux et des personnes vont voir le jour post-Brexit. Elles vont entraver les échanges du Royaume-Uni non seulement avec les pays de l’UE, mais aussi avec les pays tiers avec lesquels il n’aura pas répliqué les accords commerciaux de l’UE.

Slavena NAZAROVA, Economiste - Royaume-Uni, Pays scandinaves et Irlande