Italie – Scénario 2020-2021 : faire face à un choc majeur

Italie – Scénario 2020-2021 : faire face à un choc majeur
  • Synthèse
  • L'Italie dans la crise du Covid-19
  • Focus : l'État au secours de l'emploi
  • Dernières évolutions conjoncturelles
  • La trame de notre scénario
  • Finances publiques

En résumé

L'Italie a été durement touchée par la crise sanitaire. Le PIB devrait se contracter de 10,4% en 2020, plombé par le recul de l'activité au cours du premier semestre qui concentre la majeure partie de la période de confinement. Malgré la dynamique positive des deux premiers mois de l'année, le PIB a baissé de 5,3% au cours du T1, alors même que les mesures de confinement se concentrent sur le mois de mars. Le T2 devrait enregistrer une baisse encore plus importante de l'activité estimée à 12,4%. Un rebond technique est cependant attendu au T3, mais la reprise reste progressive en Italie, alors que dans d'autres pays européens elle se montre plus dynamique.

Italie – Scénario 2020-2021 : faire face à un choc majeur

Les indicateurs de confiance des entreprises s'améliorent cependant en juillet. Les craintes sur la demande restent néanmoins présentes et justifiées. L'enquête de la Confédération de juin estime la hausse des nouvelles commandes dans l'industrie à 6,3%, en ralentissement par rapport à mai et encore loin des niveaux tendanciels. L'environnement international incertain, avec une accélération de la pandémie dans plusieurs régions du monde, assombrit la perspective d'une reprise du commerce mondial. Enfin, la récupération de la consommation est encore timide. Les ventes au détail ont augmenté en mai et juin, mais les signaux négatifs sur le marché du travail altèrent la confiance des ménages qui s'est légèrement repliée en juillet.

Sofia TOZY, Economiste