Allemagne - Spécial Covid-19 : le chômage partiel à l'oeuvre

Allemagne - Spécial Covid-19 : le chômage partiel à l'oeuvre
  • Synthèse
  • Les mesures de chômage partiel décidées suite au covid-19
  • Le chômage partiel pendant la crise de 2009
  • La situation aujourd'hui

En résumé

Le recours au chômage partiel en Allemagne a permis d'éviter des licenciements massifs lors de la crise financière de 2009 grâce à une baisse du nombre d'heures collectivement travaillées. Toutefois, un plus grand nombre de secteurs est aujourd'hui concerné, dont certains ayant une main-d'œuvre moins qualifiée et plus vulnérable au chômage. L'efficacité du dispositif actuel sur la préservation de l'emploi est donc davantage sujette à caution.

Allemagne - Spécial Covid-19 : le chômage partiel à l'oeuvre

Le dispositif actuel a été largement plébiscité. Le nombre d'entreprises ayant déposé une demande d'indemnisation atteint plus de 750 000 au mois d'avril contre environ 110 000 au plus fort de la crise de 2009. Les conséquences sur l'emploi et la consommation sont par conséquent davantage redoutées. La répartition des demandes effectuées par secteur d'activité signale un besoin plus large que celui observé lors des précédentes crises. Le secteur industriel ne représente plus qu'un quart des demandes contre deux tiers en 2009. Le commerce de détail, mais aussi les services, l'hôtellerie, la restauration et les activités de loisirs sont aujourd'hui plus en difficulté et leur recours au chômage partiel plus significatif. Ces dernières sont touchées plus durablement par les restrictions d'ouverture et sont également plus vulnérables au licenciement car moins couvertes par les accords de branche et souvent pourvoyeuses d'emplois moins qualifiés.

Philippe VILAS-BOAS, Economiste