France – Santé Covid-19 : tendances semaine du 25 au 31 mai 2020

France – Santé Covid-19 : tendances semaine du 25 au 31 mai 2020
  • Médecine hospitalière
  • Médecine de ville
  • Évolution de l'épidémie

En résumé

La part des patients hospitalisés en soins intensifs atteint 9% fin mai, contre 20,5% lors du pic d'hospitalisation. La pression s'allège sur ces services et le nombre de lits de réanimation occupés connaît une baisse régulière, mais encore modérée, avec un rythme quotidien de 108 patients, pour atteindre 1 293 hospitalisations en fin de période (niveau atteint le 19 mars lors de la phase de montée). Le reflux se poursuit donc dix-huit jours après la fin du confinement. Néanmoins, près de la moitié des patients en soins intensifs est concentrée en région Ile-de-France, où la tension reste notable.

France – Santé Covid-19 : tendances semaine du 25 au 31 mai 2020

Sur la période du 10 mars au 26 mai, les laboratoires de ville ont réalisé un total de 338 874 tests pour suspicion de SARS-CoV-2, soit près de 50 tests pour 10 000 habitants. (Il s'agit des tests "PCR" et non de tests sérologiques). Toutefois en tenant compte des populations à l'échelle des territoires, les taux de sondage sont très variables : avec une plus forte concentration (5 tests pour 1 000 habitants) sur la région Sud, sur une fraction des régions Grand-Est, Franche Comté, Ile-de-France, le Centre et sur le Gers et la Charente-Maritime vs l'Outremer, la Corse et la Bretagne (moins de 1 test pour 10 000 habitants).

Bernard MONSIGNY, Ingénieur-Conseil Etablissements de Santé