Monde – L'actualité de la semaine

Monde – L'actualité de la semaine
  • La peur d’une seconde vague conduit à une nouvelle phase de « risk-off » sur les marchés
  • Zone euro : V comme victoire ?
  • France : Climat des affaires et confiance des ménages progressent en juin
  • Allemagne : le net rebond du climat des affaires en juin confirme le redressement attendu de l’activité
  • Allemagne : un déconfinement trop précoce ?
  • Italie : aperçu des comptes nationaux sectoriels
  • Italie : les ménages et les entreprises voient-ils la lumière au bout du tunnel ?
  • Espagne : prolongation des dispositifs ERTE
  • Portugal : marche arrière
  • Royaume-Uni : Indices PMI, le secteur manufacturier mène la reprise
  • Pays émergents : discussions budgétaires par temps de Covid
  • Colombie : touchée (pas coulée) mais lucide
  • Serbie : les difficultés à venir !
  • Asie : la crise pénalise les économies exportatrices de la zone
  • Libye : une guerre civile prédatrice et désormais idéologique, alimentée du Moyen-Orient
  • Tendances à suivre

En résumé

La peur d'une seconde vague conduit à une nouvelle phase de « risk-off » sur les marchés. Zone euro : V comme victoire ? France : Climat des affaires et confiance des ménages progressent en juin. Allemagne : le net rebond du climat des affaires en juin confirme le redressement attendu de l'activité ; un déconfinement trop précoce ? Italie : aperçu des comptes nationaux sectoriels ; les ménages et les entreprises voient-ils la lumière au bout du tunnel ? Espagne : prolongation des dispositifs ERTE. Portugal : marche arrière. Royaume-Uni : Indices PMI, le secteur manufacturier mène la reprise. Pays émergents : discussions budgétaires par temps de Covid. Colombie : touchée (pas coulée) mais lucide. Serbie : les difficultés à venir ! Asie : la crise pénalise les économies exportatrices de la zone. Libye : une guerre civile prédatrice et désormais idéologique, alimentée du Moyen-Orient.

Monde – L'actualité de la semaine

Le contexte sanitaire lié à la crise de la pandémie de Covid-19 est redevenu le facteur dominant du sentiment des marchés ces derniers jours. La principale cause : la peur grandissante d’une seconde vague de l’épidémie aux États-Unis qui vient à son tour assombrir les perspectives économiques.

Slavena NAZAROVA, Economiste - Royaume-Uni, Pays scandinaves et Irlande