France/Allemagne – Convergences et divergences en temps de crise

France/Allemagne – Convergences et divergences en temps de crise
  • L'Allemagne a mieux résisté au coeur de la crise
  • Un redémarrage plus rapide en France
  • Notre scénario 2022-2023

En résumé

L'arrêt de l'activité au printemps 2020 a été plus brutal en France qu'en Allemagne et plus généralisé à l'ensemble des secteurs. Le PIB a ainsi reculé de 8% en France en 2020 contre une baisse de 4,9% outre-Rhin. Néanmoins, la reprise économique a été plus vigoureuse en France depuis le début de l'année 2021. Dans les deux pays, les mesures de soutien ont préservé le revenu des ménages et nettement limité les destructions d'emplois malgré des pertes d'activité record.

France/Allemagne – Convergences et divergences en temps de crise

Le rebond de la croissance a été nettement plus vigoureux en France qu'en Allemagne où le repli de l'activité a été moindre. En France, le PIB retrouve pratiquement son niveau d'avant-crise dès le troisième trimestre 2021 (-0,1%/T4 2019 contre -1,1%/T4 2019 en Allemagne). La reprise de la consommation y a été plus forte, notamment dans les services puisque l'on a observé, dès l'été 2021, un retour à des niveaux de consommation proches de ceux d'avant-crise. En Allemagne, la consommation de services demeure encore en-deçà de son niveau d'avant-crise, notamment dans la restauration et l'hôtellerie (-8,7%) et les activités culturelles et de loisirs (-4,4%).

Pierre Benadjaoud & Philippe Vilas-Boas, Economistes