Royaume-Uni – Flash PIB : une croissance plus forte que prévu au T4 en partie grâce au Brexit

Royaume-Uni – Flash PIB
  • Une croissance soutenue par du restockage massif en amont du Brexit...
  • ... mais pénalisant le solde extérieur
  • La consommation privée a résisté mieux que prévu aux restrictions sociales
  • La consommation publique a été le deuxième plus gros contributeur
  • Le PIB devrait se replier à nouveau au T1 2021
  • Royaume-Uni : panorama conjoncturel

En résumé

La croissance de l'économie britannique a surpris fortement à la hausse au quatrième trimestre 2020. Malgré le resserrement des restrictions à la vie sociale dans l'ensemble du pays, dont notamment la mise en place d'un deuxième confinement en Angleterre au mois de novembre, le PIB a continué de croître avec une variation de 1% sur le trimestre, après +16,1% au troisième trimestre.

Royaume-Uni – Flash PIB

La mise en place début janvier du troisième confinement national en Angleterre et l'aggravation de la crise sanitaire devraient conduire à une contraction du PIB au premier trimestre (la BoE prévoit une baisse de 4% sur le trimestre). À la différence du mois de novembre, la fermeture concerne aussi les écoles (initialement censée durer jusqu'à mi-février, elle a été prolongée jusqu'au 8 mars au moins), ce qui devrait conduire à un repli plus important de la consommation privée. En outre, le Brexit va peser sur l'activité : la constitution de stocks ayant précédé la fin de la période de transition va s'inverser et les exportations vont chuter avec la mise en place des contrôles douaniers.

Slavena NAZAROVA, Economiste - Royaume-Uni, Pays scandinaves et Irlande