France – Conjoncture flash : le PIB résiste mieux que prévu au T4 malgré un deuxième confinement

France – Conjoncture flash : le PIB résiste mieux que prévu au T4
  • Un deuxième confinement nettement moins négatif pour l'économie
  • Implications pour notre scénario

En résumé

Après un net rebond au T3, le confinement du mois de novembre entraîne une nouvelle contraction du PIB qui recule de 1,3% au T4 par rapport au trimestre précédent selon les premières estimations de l'Insee. Cette baisse est nettement moins forte qu'anticipé dans notre scénario du mois de décembre (-4,8%) ou dans les dernières estimations de l'Insee ou de la Banque de France qui envisageaient une contraction d'environ 4%. Le rebond du mois de décembre a ainsi été très prononcé. Au total, sur l'ensemble de l'année 2020, le PIB recule de 8,3%. L'acquis de croissance pour 2021 s'établit à 3,6%.

France – Conjoncture flash : le PIB résiste mieux que prévu au T4

D'une durée et d'une intensité moindre, le deuxième confinement a été moins négatif pour l'économie que celui du printemps. L'activité au T4 est ainsi 5% inférieure à celle du T4 2019, dernier trimestre d'activité « normale », contre 18,8% inférieure au T2 2020. La contraction de l'activité est majoritairement due au recul de la consommation, entraîné par les fermetures administratives et les mesures de couvre-feu. L'investissement continue quant à lui son redressement grâce à la poursuite de l'activité dans des secteurs comme la construction ou la production de biens d'équipements. La consommation publique se maintient relativement alors qu'elle avait chuté lors du premier confinement. Ceci est notamment dû à l'ouverture des écoles et des administrations au moins de novembre.

Pierre BENADJAOUD, Economiste