France – Programme de stabilité 2021-2027 : ratio de dette publique stabilisé à un haut niveau

France – Programme de stabilité 2021-2027 : ratio de dette publique stabilisé à un haut niveau
  • Les grandes priorités du programme de stabilité 2021-2027
  • Un choc économique sans précédent
  • Retour sur les comptes publics 2020
  • Un déficit public encore très marqué en 2021, à 9% du PIB
  • Forte hausse du ratio de dette publique
  • Un programme ambitieux sur les dépenses
  • Débats autour de la stratégie de finances publiques

En résumé

Le gouvernement a présenté mi-avril le programme de stabilité 2021-2027, qui actualise la trajectoire des finances publiques pour cette période. La stratégie pour 2021-2027 doit contribuer à rétablir à partir de 2022 des comptes publics très brutalement affectés par la crise du Covid-19 et à assurer la soutenabilité de la dette. Elle doit également soutenir le mouvement de reprise de l'activité post-crise et renforcer la croissance potentielle. Cette stratégie budgétaire repose sur une maîtrise du rythme de progression de la dépense publique, avec une hausse moyenne des dépenses limitée à 0,7% par an en volume en 2022-2027. En 2021, le déficit public restera très élevé, à 9% du PIB. Il serait réduit à 5,3% en 2022 et limité à 2,8% en 2027. Le ratio de dette publique remonterait à 117,8% en 2021 après 115,7% en 2020. Il serait ensuite à peu près stabilisé, avec un niveau prévu à 117,7% en 2027.

France – Programme de stabilité 2021-2027 : ratio de dette publique stabilisé à un haut niveau

Le ratio de dette publique a très fortement augmenté en 2020, à 115,7% du PIB, après 97,6% du PIB en 2019. D'une part, le déficit remonte très fortement, à 9,2% du PIB. D'autre part, le "solde stabilisant", solde qui permet de stabiliser le ratio d'endettement, habituellement proche de -2 à -3% du PIB, devient fortement positif, 6,3% du PIB, du fait de la chute du PIB en valeur. La hausse du ratio de dette, différence entre le déficit/PIB et le solde stabilisant, est donc massive, 15,5 points de PIB. En 2021, le ratio de dette publique croîtrait à nouveau, à 117,8% du PIB. En effet, le déficit resterait très élevé, 9% du PIB. Le solde stabilisant redeviendrait clairement négatif, -5,9% du PIB. Cela, toutes choses égales par ailleurs, accroîtrait le ratio de dette de 3,1 points de PIB. En sens inverse, les "flux de créances" devraient un peu améliorer le ratio de dette à hauteur de 1,1% (effets de trésorerie). Au total, la dette publique augmenterait donc d'un peu plus de 2 points de PIB. En 2022, le ratio de dette baisserait de 1,4 point de PIB pour atteindre 116,3% du PIB. Le déficit public se réduirait à 5,3% du PIB, niveau un peu supérieur au solde stabilisant (-5,7 %). Le ratio de dette remonterait ensuite légèrement en 2023-2025, se stabiliserait en 2026 à 118,2% et baisserait un peu en 2027, à 117,7%.

Olivier ELUERE, Economiste