Allemagne – un renouveau politique post législatives ?

Allemagne – un renouveau politique post législatives ?
  • Les principaux candidats et ce qui les distingue
  • Des sondages serrés et fluctuants
  • Les principales coalitions envisagées
  • Quelles orientations à venir ?

En résumé

Après seize années sous l'égide d'Angela Merkel, l'Allemagne s'apprête à élire un nouveau chancelier à l'issue des élections législatives du 26 septembre prochain. L'incertitude sur la formation de la nouvelle coalition gouvernementale et le choix du futur chancelier est grandissante au regard des sondages. Nous vous proposons ici de vous présenter brièvement les principaux candidats et leurs mesures phare, puis de vous décrypter au regard des derniers sondages les coalitions envisageables et leurs conséquences sur la politique économique du pays.

Allemagne – un renouveau politique post législatives ?

À l'approche de chaque élection, les sondages apportent leur lot d'éclairage et d'incertitudes. Au début de l'été, les Verts avaient le vent en poupe au point de concurrencer l'Union des chrétiens-démocrates (CDU/CSU) dans les sondages, ouvrant ainsi la voie à une possible coalition bipartite tandis que le Parti social-démocrate (SPD) stagnait dans les sondages. La situation semble aujourd'hui bien différente. Le parti des Verts (16% des intentions de votes) et la CDU/CSU (20%) ont chuté dans les sondages au profit du SPD (25%) qui remonte maintenant à la première place ouvrant la voie à d'autres possibilités de coalitions. À dix jours des élections législatives, les sondages permettent de discerner six coalitions possibles permettant mathématiquement d'obtenir la majorité au Bundestag (établie à 300 sièges), ce qui reste déterminant pour la gouvernabilité du pays. Dans l'état, à l'exception de la « grande coalition » rassemblant la CDU et le SPD, aucune alliance bipartite ne permet d'atteindre la majorité parlementaire.

Philippe VILAS-BOAS, Economiste