France – Projet de loi de finances 2022 : nette réduction du déficit public et soutien continu à la croissance

France – Projet de loi de finances 2022 : nette réduction du déficit public et soutien continu à la croissance
  • Les grandes priorités du PLF 2022
  • Une reprise très vigoureuse
  • Un déficit public encore très marqué en 2021, à 8,4% du PIB
  • Le déficit public serait nettement réduit en 2022, à 4,8% du PIB
  • Légère décrue du ratio de dette publique en 2022
  • Un soutien durable à la croissance

En résumé

Le gouvernement a présenté le 22 septembre le projet de loi de finances (PLF) 2022. Ce PLF vise un début de normalisation des comptes publics après la forte stimulation budgétaire de 2020-2021. Par ailleurs, il contribue à soutenir les priorités de la politique économique et à renforcer la croissance potentielle. En 2022, le déficit public resterait élevé mais se réduirait assez nettement, de 8,4% en 2021 à 4,8% du PIB. Le ratio de dette publique atteindrait 114% du PIB contre 115,6% en 2021.

France – Projet de loi de finances 2022 : nette réduction du déficit public et soutien continu à la croissance

Les dépenses publiques diminueraient de 3,5% en volume en 2022. En effet, les dispositifs de soutien d'urgence s'arrêtent, notamment le soutien à l'activité partielle et le fonds de solidarité. Seules quelques dispositions continueraient à jouer, notamment les dépenses de santé et la sinistralité des PGE (pour un coût de 8 Mds€ contre 64 Mds€ en 2021). En revanche, le plan de relance continue à impacter le déficit. Hors mesures d'urgence et plan de relance, les dépenses publiques seraient relativement maîtrisées, en hausse de 0,8% en volume. Le renfort des moyens en faveur des missions régaliennes et la mise en œuvre des accords du « Ségur de la santé » seraient en partie compensés par des mesures d'économies et le bas niveau de la charge d'intérêts de la dette.

Olivier ELUERE, Economiste