Zone euro – Le rebond des services compense la faiblesse de la production industrielle

Zone euro – Le rebond des services compense la faiblesse de la production industrielle

En résumé

La production industrielle en zone euro n’a progressé que modestement de 0,7% sur un mois en février. Ce rebond est porté par la hausse des biens de consommation (+2% sur le mois) et, dans une moindre mesure, par une hausse de la production des biens intermédiaires (+0,9%), tandis que celle en biens d’investissement recule (-0,1%) et celle de l’énergie chute plus fortement encore (‑6%). La ventilation par pays témoigne d’une nette amélioration en Italie (+4% sur le mois), d’une hausse plus modeste en Espagne (+0,9%) et en Allemagne (+0,4%) et d’un léger repli en France (‑0,9%). En rythme annuel, la production industrielle enregistre une hausse de 1,5% en zone euro.

Si dans l’ensemble, la production dans la zone euro dépasse de 3,7% son niveau d’avant-crise, les disparités entre pays sont néanmoins importantes. L’Italie surpasse la moyenne de la zone, l’Espagne s’en rapproche, tandis que l’Allemagne peine à rattraper son retard et la France affiche un décalage plus significatif encore.

L’indice composite des directeurs d’achat au mois d’avril continue d’afficher un rythme d’expansion élevé en zone euro à 55,8 points (au plus haut depuis sept mois), déjouant les pronostics d’un ralentissement précoce de l’activité résultant d’un contexte inflationniste sans précédent, de risques de pénuries accrues et d’une confiance des agents élimée. Ce regain d’activité résulte d’une accélération des services (indice à 57,7 points, contre 55,6 points le mois précédent) qui compense le ralentissement de l’activité enregistrée dans l’industrie (55,3 points, contre 56,5 points le mois dernier). Cette dernière est caractérisée par une contraction des commandes à l’exportation, alors que les perspectives dans les services continuent de s’améliorer.

La ventilation par pays révèle un regain d’activité en France avec un indice composite en progression de 1,2 point sur le mois, tandis que l’activité allemande ralentit (indice composite à 54,5 points). Dans ce dernier pays, l’essor des services reste insuffisant pour compenser le coup de frein des activités industrielles. Sur l’ensemble de la zone euro, les tensions inflationnistes se font davantage sentir avec des prix en sortie de production culminant à leur plus haut niveau historique.

Article publié le 22 avril 2021 dans notre hebdomadaire Monde – L’actualité de la semaine

Zone euro – Le rebond des services compense la faiblesse de la production industrielle

Le contexte inflationniste actuel n'a pas encore porté un coup d'arrêt au rythme d'expansion de la zone euro au mois d'avril. Les activités de services compensent largement le ralentissement enregistré sur les activités industrielles qui demeurent néanmoins encore robustes. Toutefois, une hausse prolongée des prix en sortie de production menace de restreindre la demande en biens industriels. L'évolution de la guerre en Ukraine et ses conséquences pourraient accentuer les pénuries déjà existantes dans l'approvisionnement industriel et alimenter davantage la hausse des prix à la consommation.

Philippe VILAS-BOAS, Economiste