Allemagne ‒ Se préparer à un arrêt des flux gaziers russes ?

Allemagne ‒ Se préparer à un arrêt des flux gaziers russes ?
  • Vers un retour à la normale des flux russes ?
  • Une capacité de stockage réduite
  • Différents scénarios de pénuries
  • Plan d'urgence sur le gaz

En résumé

L'Allemagne se prépare à faire face à tous les scénarios y compris celui d'une coupure totale de l'approvisionnement en gaz russe d'ici la fin de l'année. Les scénarios laissent peu de chance au respect des objectifs de remplissage fixés et évaluent des pénuries plus ou moins aiguës en fonction des mesures arbitrées. Ces dernières tablent au minimum sur une réduction de la consommation de 20% et sur l'hypothèse optimiste de l'exploitation des terminaux GNL à 90% des capacités dès janvier 2023.

Allemagne ‒ Se préparer à un arrêt des flux gaziers russes ?

Même si le pays a considérablement diminué sa consommation mensuelle de gaz depuis le début de l'année pour réduire sa dépendance au gaz russe, le calendrier prévisionnel de stockage préventif décidé conjointement par l'ensemble des pays de l'Union, 80% des capacités de stockage doivent être remplis d'ici octobre et 90% d'ici novembre 2022, semble de plus en plus difficile à atteindre en raison des événements récents. À fin juin, environ 63% des capacités de stockage existantes étaient remplis, ce qui représente un niveau élevé comparativement aux précédentes années. Toutefois, la réduction volontaire des livraisons de gaz russe dès le 14 juin pourrait chambouler ces objectifs d'autant que la mise en maintenance de Nord Stream 1 durant 15 jours en juillet pourrait déclencher l'arrêt prématuré des flux vers l'Europe en représailles de son soutien à l'Ukraine.

Philippe VILAS-BOAS, Economiste