Espagne – Le marché du travail espagnol : changement de cap

Espagne – Le marché du travail espagnol : changement de cap
  • Un marché du travail ayant subi une profonde mutation
  • Les nombreux défis qui persistent
  • Une spécialisation sectorielle de l'emploi peu résiliente
  • La réforme de 2022 : un changement de cap

En résumé

Au cours des quatre dernières décennies, l'Espagne est parvenue à accroître sensiblement l'intégration de sa population sur le marché du travail, permettant à des groupes qui n'y participaient pas auparavant de s'y intégrer. Ainsi, alors qu'au début des années 1980 seulement 47% de la population active travaillait, en 2019, le taux d'emploi était de 63%. Pourtant, la plupart de ces transformations ont été éclipsées par la persistance et/ou l'aggravation d'une série de déficiences structurelles qui ont fait du marché du travail le grand talon d'Achille de l'économie espagnole.

Espagne – Le marché du travail espagnol : changement de cap

L'évolution de la structure sectorielle de l'emploi sur les trois dernières décennies révèle trois changements significatifs : une expansion de l'emploi dans la construction jusqu'en 2007, qui s'est ensuite corrigée fortement pendant la crise économique et financière pour revenir en dessous de son niveau initial ; une tendance de réduction structurelle de l'emploi dans l'industrie (18% du total en 1995 contre 11% en 2019) et d'expansion de l'emploi dans les services techniques et de soutien (6% en 1995 contre 13% en 2019).

Ticiano BRUNELLO, Economiste