Europe – Le 9 mai de l'Europe, un moment géopolitique ?

Europe – Le 9 mai de l'Europe, un moment géopolitique ?
  • Les citoyens veulent une Europe qui protège leurs valeurs et leurs intérêts
  • Une nouvelle boussole pour l'UE : améliorer la capacité et la liberté d'agir dans le long terme de l'UE en accord avec ses règles, ses intérêts, ses valeurs
  • L'autonomie stratégique, oui, mais ouverte
  • Le multilatéralisme sans oublier l'unilatéralisme réglementaire
  • L'UE géopolitique comme objectif final
  • La désunion avant l'union géopolitique ?

En résumé

Le 9 mai, on fête la journée de l'Europe, et cette année la date coïncide avec la fin de la consultation citoyenne sur la gouvernance de l'Europe. Les citoyens européens ont exprimé très clairement le souhait que l'UE s'affirme davantage, en jouant un rôle de premier plan sur la scène mondiale dans la promotion de ses valeurs et de ses normes dans le monde. Si le repositionnement stratégique des politiques européennes est évident et voit sa cohérence se renforcer, le chemin vers une Europe géopolitique reste encore semé d'embûches.

Europe – Le 9 mai de l'Europe, un moment géopolitique ?

La confrontation plus agressive des grandes puissances, avec son lot d'instrumentalisation du commerce, de l'investissement direct étranger et de la taxation, de marginalisation des instances multilatérales et de fragmentation du commerce mondial, rend beaucoup plus compliquée la poursuite de la stratégie européenne, qui a le libre-échange comme condition nécessaire. Ce changement de paradigme a poussé l'UE à abandonner sa naïveté géopolitique et l'a obligée à une prise de conscience stratégique. Cela se traduit par une mise en cohérence de ses politiques et de ses objectifs autour d'une stratégie industrielle, d'une approche plus pragmatique de la politique de la concurrence et des aides d'État, du contrôle des investissements directs étrangers et d'une révision de sa politique commerciale pour mieux servir ses intérêts stratégiques. Ces derniers sont plus clairement identifiés dans la boussole stratégique qui définit une vision partagée des défis géopolitiques.

Paola MONPERRUS-VERONI, Economiste