France – Élections 2022 – Dette publique, impôts, dépenses : enjeux et propositions

France – Élections 2022 – Dette publique, impôts, dépenses : enjeux et propositions
  • Situation des finances publiques en 2022
  • La question de la soutenabilité de la dette
  • Débats sur les critères européens et le Pacte de stabilité
  • Propositions LREM
  • Propositions LR
  • Propositions RN
  • Propositions Reconquête
  • Propositions EELV
  • Propositions LFI

En résumé

Les comptes publics, très dégradés en 2020-2021 par la crise sanitaire, commencent à se re-normaliser en 2022. Mais la dette publique est très élevée, 112,9% du PIB en 2021. Pour les principaux candidats à l'élection présidentielle, le maintien de la France au sein de l'UE et de la zone euro fait désormais consensus, mais certains souhaitent une renégociation des traités européens. Que proposent-ils en matière de déficits, de dépenses publiques et de prélèvements obligatoires ?

France – Élections 2022 – Dette publique, impôts, dépenses : enjeux et propositions

Les stratégies budgétaires des principaux candidats. E. Macron réaffirme ses priorités budgétaires : réduction graduelle des déficits, baisses d'impôts sur la production et investissements dans l'innovation et la recherche, maîtrise du rythme de progression de la dépense publique. La stratégie budgétaire de V. Pécresse est assez proche mais met davantage l'accent sur le redressement des finances publiques, avec un programme ambitieux d'économies en dépenses. M. Le Pen et E. Zemmour ne visent pas le rétablissement des comptes publics, annoncent une forte hausse des dépenses publiques, des baisses d'impôts marquées et peu de mesures d'économies. Y. Jadot et J.-L. Mélenchon ne prônent pas non plus le rétablissement des comptes publics. Ils prévoient des hausses de dépenses très marquées, investissements dans la transition énergétique et fortes hausses de prestations sociales, financées par de nombreuses hausses d'impôts et par une croissance plus forte, avec très peu d'économies en dépenses.

Olivier ELUERE, Economiste